mis à jour le 08/07/2020  19:15
      

 

PAUSE ESTIVALE DU 09 AU 17 JUILLET 2020 

BONNES VACANCES A TOUS DE LA PART

DE TOUTE L'EQUIPE .

PAUSE ESTIVALE DU 09 AU 17 JUILLET 2020 

contact que par mail, laissez nous un message :

fo.chs@ch-sevrey.fr

 

Les Chiffres utiles

02/07/2020

Force Ouvrière vous informe régulièrement de l’évolution de certains de ces repères précis.

 
Cliquez sur le lien ci-dessous
_________________________________________________

 

 

30 JUIN 2020 : MOBILISATION REUSSIE

 

 

Le SMIC

Depuis le 1er janvier 2020 10,15 euros l'heure,

soit 1539,42 euros brut par mois

pour 151,67 heures

( soit une revalorisation de seulement 1,2 % en 2020 )

 

Les Fonctionnaires

Minimum de traitement dans la fonction publique depuis le 1er février 2017

1447,98 euros brut par mois

( soit depuis 2017  = 0 % )
 

---------------

 

Non à la retraite par points !

MACRON veut plumer l’ensemble des salariés !

Mobilisation et grève le 9 janvier !

 

L’âge pivot s’applique dès la génération 1960

 

Le premier ministre a annoncé qu’un âge pivot sera fixé à 64 ans en 2027.

Il sera toujours possible de partir à partir de 62 ans mais avec un malus de 5% par année manquante.

Aujourd’hui 47% des salariés qui font valoir leurs droits à la retraites ont été privés d’emploi (licenciement, invalidité, maladie, rupture conventionnelle, chômage…). Pour eux ce sera 10% de malus à coup sûr ! 

 

Vous avez dit justice ?

Le malus s’applique sans limitation de durée.

« La loi fixera à compter du 1er janvier 2022 un âge d'équilibre à 62 ans et 4 mois, qui augmentera ensuite de 4 mois". L’âge pivot concerne donc déjà ceux qui sont nés en 1960 :

1960 : 62 ans et 4 mois

1961 : 62 ans et 8 mois

1962 : 63 ans

1963 : 63 ans et 4 mois

1964 : 63 et 8 mois

1965 : 64 ans

Le premier ministre n’a pas caché que l’âge d’équilibre évoluerait dans le temps. Le rapport Delevoye prévoit un âge de 65,4 ans pour la génération 1980 et de plus de 66 ans pour celle née en 1990.

 

Le régime universel à points se met en place dès 2022

Pour la génération 2004, ce sera l’entrée directe dans le régime à points qui conduit à une baisse mécanique du montant des retraites puisqu’il prend en compte l’ensemble de la carrière avec notamment les plus mauvaises périodes (au lieu des 6 derniers mois actuellement). Les calculs faits par plusieurs économistes établissent une baisse moyenne de 20%, tous régimes confondus.

C’est un système qui pénalise encore plus les précaires, les femmes, les carrières hachées, les temps partiel, les privés d’emploi…

 

Garantie de progression du montantdes retraites : 

du pipeau…

Edouard PHILIPPE promet aux retraités des lendemains qui chantent avec « une règle d’or » qui alignera l’évolution des retraites sur celles des salaires.

 

Trop beau pour être vrai !

Aujourd’hui la loi prévoit que les retraites sont alignées sur l’inflation, cela n’a pas empêché le gouvernement du même Edouard Philippe d’augmenter les retraites de 0,3% pour 2018 et 2019 pendant que l’inflation était de 3,4%. 

Le sénateur LR Bruno Retailleau a au moins le mérite de la franchise dans sa brutalité : « Dire que la valeur du point ne pourra pas être changée c’est prendre les français pour des imbéciles. N’importe quelle loi de finance pourra le faire. »

 

Les femmes grandes gagnantes ?

Et répétons-le, le régime à points est encore plus défavorable aux femmes qui sont les premières victimes des carrières hachées, de la précarité et des temps partiels.

 

Départs anticipés, circulez !

Une aide-soignante qui pouvait faire valoir ses droits à la retraite à 57 ans aura peut-être droit à un départ à 60 ans si elle satisfait aux critères de pénibilité définis par la loi (travail de nuit). Puisqu’on vous dit que c’est mieux …!

 

Pensions de réversion : 

hold up !

Elles ne pourront être perçues qu’à 62 ans au lieu de 55. Elles ne seront plus versées après un divorce.

 

Tous concernés !

Tous ensemble,

il est possible de faire reculer le gouvernement !

 

• Le 9 janvier, manifestation avec un départ Maison des Syndicats à 14H

 

 

 

Ce que nous avons gagné, ne le perdons pas!

 

Le 6 juin 2019 à 13h45 a eu lieu un exercice de Procédure SOS.

 

 

-Le but était de tester la bonne exécution des consignes par le personnel du CHS.

-Des équipes d’observateurs composées de membres du CHSCT et d’agents des STT étaient placées sur tout le CHS.

-Un travail d’analyse est en cours pour une présentation 

au CHSCT  du 27 juin.

 
-------------------------------------


--------------------------------



CONTACTEZ-NOUS