Mis à jour le 21/01/2022  -  14:02

Toute l'équipe Force Ouvrière du CHS de Sevrey 

Vous souhaite ses Meilleurs vœux pour cette nouvelle Année.

----------------------------------
 
 

GREVE LE 27 JANVIER 2022

 

RASSEMBLEMENT 14H30 MAISON DES SYNDICATS

A CHALON SUR SAONE

-----------------------------------
 

 

---------------------------------------

GREVE ET MOBILISATION 

LE JEUDI 27 JANVIER 2022

 

VACANCE DE POSTE

au 21 janvier 2022
 
 
 
- 1 Aide-soignant ETP - PTMT
Pôle Transversal Médico-technique - EHPAD
Délai de rigueur : 25 janvier 2022
 
- 1 Infirmier - ETP - PPSA
CATTP les Voisottes Montchanin
Délai de rigueur : 27 janvier 2022
 
- 1 Infirmier - ETP - PHARe
Samenta Accueil Famillial
Délai de rigueur :  25 janvier 2022
 
- 1 Infirmier - ETP - PPIJD
Unité CASCADE
délai de rigueur : 28 janvier 2022
 
- 1 Infirmier - ETP - PPIJD
les ETANCONS Montceau les Mines
délai de rigueur : 28 janvier 2022
 
- 1 Infirmier - ETP - PPIJD
Unité SOURCE
délai de rigueur : 28 janvier 2022
 
- 1 Infirmier - ETP - PPIJD
Unité EAU-VIVE
délai de rigueur : 28 janvier 2022
 
- 1 Infirmier - ETP - PPIJD
0.80 CMP Chalon , 0.20 Club Ado
délai de rigueur : 28 janvier 2022
 
- 1 Cadre de santé 
0.50 HJ HURIGNY, 0.40 CMP Mâcon, 0.10 Filière Diagnostic
Délai de rigueur : 28 janvier 2022
 
- 4 Infirmiers - ETP - PHARe
Unité COLCHIQUE
Délai de rigueur : 9 février 2022
 
- 2 Infirmiers - ETP - PHARe
Unité TOPAZE
Déai de rigueur : 9 février 2022
 
- 1 Infirmier - ETP - PHARe
Unité OPALE
Délai de rigueur : 9 février 2022
 
- 2 Infirmiers - ETP - PHARe
Unité AIGUE MARINE
Délai de rigueur : 9 février 2022
 
- 1 Cadre de Santé - ETP - PHARe
Unité COLCHIQUE
Délai de rigueur : 9 février 2022
 
- 2 Infirmiers - ETP - PHARe
Unité MAS Cassiopée
Délai de rigueur : 9 février 2022
 
 
 
 
voir dans Menu, Postes Vacants
 
--------------------------------------
 

Suite au CTE du 14 décembre, 

 
 

La Direction s'est engagée a proposer d'emblée des Contrats à Durée Indéterminée 

C.D.I. 

aux infirmiers qui intégreront l'établissement.

dans le cadre d'une campagne d'attractivité et dans le but de sécuriser les parcours professionnels et favoriser l'engagement au sein du CHS.

Ces CDI seront effectifs à l'issue d'une période (légale) de 4 mois d'essais (renouvelable une fois éventuellement).

Les Infirmiers déjà présents dans l'établissement et toujours en CDD pourront se voir également proposer un CDI au terme de leur contrat.

La Direction du CHS a acté cette notion d'équité entre nouveaux arrivants et déjà présent de la même profession, mais les planifications financières 2022, n'étant pas encore validées par l'ARS, empêchent les modifications budgétaires nécessaires dans l'immédiat. 

  --- Le passage systématique au 1er janvier 2022 des CDD en CDI pourrait alors entrainer un blocage des payes par le Trésor Public.

Ne pouvant donner avec certitude un délai pour les passages en CDI la Direction s'est engagée sur le principe et procédera aux transformations de Contrat de travail dès que les décisions budgétaires seront entérinées par les instances et les tutelles, ce qui prendra quelques mois.

 

---------------------------

 

Les Mascottes 

F et O arrivent dans l'équipe FO

 
--------------------------------------

Compte Rendu CTE du 14 Décembre 2021.

voir dans Menu, CR de C.H.S.C.T. -  C.T.E.

 

----------------------------

Notre système de soins n’a pas le 

temps d’attendre et les Hospitaliers encore moins ! 

 
 

Communiqué de la Fédération des Personnels des Services Publics et des Services de Santé Force Ouvrière

 

Ces derniers temps, le 30 novembre, le 1er, le 2 et le 4 décembre, les voix de beaucoup d’hospitaliers et d’agents des secteurs sociaux et médico-sociaux se sont fait entendre. Ce mécontentement tinté de colère va à nouveau s’exprimer dans la rue le 7, pour dire à ce gouvernement qu’il doit prendre en considération les revendications légitimes des agents en grandes difficultés.

A Paris (AP-HP), en Mayenne, comme dans de nombreux autres établissements, les agents sont à bout de souffle, submergés par l’intensité de la charge de travail, avec pour conséquences des conditions de travail détestables. Au même moment le 5e rebond de la crise sanitaire se dessine pour venir frapper une institution hospitalière qui a déjà un genou à terre. C’est pourquoi, la Fédération FO-SPS réclame des mesures immédiates pouvant améliorer les conditions de travail et ainsi la prise en charge des patients.

Sans réponses du gouvernement à nos revendications, ces mobilisations en appelleront d’autres, mais nous devons constater que l’éparpillement et le morcellement des actions permettent au gouvernement une stratégie du pourrissement. Ainsi pas de réponse pour l’AP-HP, pas de réponse pour l’Hôpital de Mayenne, pas plus pour les revendications catégorielles des psychologues, des ambulanciers, des socio-éducatifs... De même, nos revendications en inter-fonction publique pour de nouvelles grilles pour les Administratifs, Techniques et Ouvriers restent sans réponses ! Quant à l’augmentation de la valeur du point d’indice, les annonces de la Ministre, sans être claires, laissent à penser qu’il n’y en aura pas, malgré l’inflation.

Dans ce contexte la conférence sociale, promise et signée dans le Ségur 2, est reportée début janvier.

Le gouvernement gagne du temps et se projette vers la période dite de réserve (avant les élections) pour ne pas avoir à prendre ses responsabilités et prendre des mesures structurelles qui forcément coûteront de l’argent public. C’est ce même argent dont les gouvernements successifs ont dépouillé les établissements avec comme alibi, la mise en œuvre des réformes qui n’ont fait qu’aggraver la situation et qui nous manque cruellement aujourd’hui !

Si nous voulons être entendus, et ne pas perdre les 6 mois qui nous séparent des élections, nous devons maintenant préparer une riposte à la hauteur des enjeux. Nous devons arrêter les mouvements disséminés, corporatistes, sectoriels et catégoriels. Le temps est venu de nous réunir pour une action forte, sans mouvement saute-mouton, afin d’être plus efficaces. Il y va de la responsabilité de chacun !

La mobilisation de ces derniers jours doit s’amplifier et se propager à tous les secteurs de notre champ d’activité avec comme mot d’ordre l’amélioration de nos conditions de travail, l’augmentation des effectifs, des salaires, l’arrêt de la fermeture des lits, l’extension du Ségur pour tous !

C’est pourquoi la Fédération se félicite des actions militantes passées, elles doivent inciter nos syndicats à se saisir de la situation pour organiser le rapport de force et forcer le gouvernement à prendre des mesures, même s’il y a une élection présidentielle. L’Hôpital n’a pas le temps d’attendre !

Afin de coordonner nos actions et de préparer la mobilisation commune, la Fédération FO-SPS donne rendez-vous à ses militants le 1er février 2022 pour une grande conférence à Paris au siège de la Confédération, Avenue du Maine, pour décider ensemble du mouvement que nous souhaitons initier, il devra être le plus large possible.

Le Ségur a été une étape indiscutablement positive sur les rémunérations, mais il n’a pas apporté les corrections nécessaires sur son volet conditions de travail et effectifs. Les 15 000 postes supplémentaires annoncés au Ségur de la Santé ne sont toujours pas déployés et les désaffections des soignants conjugués aux suspensions ont engendré un cercle vicieux dangereux de démobilisation de ces professionnels. Nous devons obtenir des mesures urgentes coûte que coûte, il en va de l’avenir de l’hôpital public.

En espérant que le rebond de la pandémie ne nous inflige pas de nouvelles désillusions, nous resterons quoi qu’il en soit et comme toujours, mobilisés déterminés, et combatifs. La Fédération prendra ses responsabilités !

 

-----------------------

Grève du 8 novembre : un franc succès !

   A la suite des menaces et coups portés par un patient exceptionnellement dangereux sur du personnel du CHS, toutes les organisations syndicales du personnel (CFDT, CGT et FO) avaient lancé un préavis de grève locale pour la semaine entière du 8 au 14 novembre 2021. 

 Les objectifs étaient de soutenir les collègues éprouvés de Bengali et tous ceux qui soignent ce patient particulièrement difficile, mais aussi de faire pression sur l’ARS et le préfet afin d’obtenir son départ rapide en UMD, unité équipée pour soigner ce type de patients. C’est pourquoi nous avions alerté les médias qui ont effectivement relayé notre action dans le JSL et dans info-Chalon.

   La grève fut un grand succès. 12% du personnel paramédical était en grève. 110 agents de toutes catégories (infirmiers, aides-soignants, cadres, travailleurs sociaux, psychologues, médecin, service DRH, …) ont unanimement et solidairement manifesté devant le CHS. Ce rassemblement s’est terminé devant Bengali par des applaudissements pour les collègues directement impliqués.

   L’UMD de Bron reprendra en soin ce patient le lundi 15 novembre

   L’intersyndicale a donc mis fin à la grève lundi 8 à minuit, sous réserve d’une nouvelle action si la promesse n’était pas tenue.

   L’intersyndicale a envoyé un courrier à la direction demandant le paiement des heures de grève, puisque cette action était soutenue par tout le personnel, paramédical, médical et par la direction. 

   Nous tenons à remercier tout le personnel pour cette belle manifestation locale de solidarité. 

   Nous restons vigilants pour la suite de ces évènements, compte-tenu de la situation déjà tendue sur le CHS et les hôpitaux en général, en termes de moyens humains et matériels, déjà bien insuffisants avant la crise du COVID, et toujours insatisfaisants au vu des promesses gouvernementales à la suite des Assises de la Psychiatrie et de la Santé Mentale.

09/11/2021

 

-------------------------------------

------------------------------

LES DERNIERES INFOS

SEPTEMBRE 2021

----------------------------------

LES ORDRES ? 

CERTAINEMENT PAS LE REMEDE AU DESORDRE !
 
 
 
La Fédération FO des personnels des Services Publics et des Services de Santé a été informée des velléités de création d’un ordre des psychologues au travers d’une proposition de loi portée par une vingtaine de députés LR .
 
Cette initiative est, comme en son temps pour l’ordre infirmier, le fait d’une poignée de professionnels malgré le rejet quasi-unanime de leurs collègues psychologues. Pour Force Ouvrière, cette initiative ne nous surprend qu’à moitié et les craintes que nous avions encore exprimées à la veille de la pandémie* se confirment, malheureusement. 
 
Force Ouvrière est fermement opposé à tout ordre professionnel qui institue l’obligation de « payer pour travailler » et qui remettrait en cause les textes qui régissent déjà le métier. Pour les psychologues, cet ordre instaurerait une double férule et mettrait encore en danger le peu d’indépendance qui reste dans leur exercice.
 
Sans aucune consultation de leurs représentants, au travers de l’ensemble des organisations syndicales et professionnelles, la création d’un tel ordre n’a que comme seul objectif, la mise sous tutelle des psychologues et leur inféodation au pouvoir médical avec une modification considérable de leur statut, en particulier dans les établissements sanitaires mais aussi sociaux et médicosociaux.
 
Cette proposition de loi ne devrait pas, selon nos sources, être examinée avant septembre. Force Ouvrière n’attendra pas l’automne pour organiser la riposte et convoque dans l’urgence la Commission Nationale FO des psychologues pour décider rapidement de nos actions prochaines et de mettre en perspective les revendications entre autres salariales.
 
La Fédération FO des personnels des Services Publics et des Services de Santé exhorte d’ores et déjà l’ensemble des psychologues à se préparer à la mobilisation contre cette proposition de loi.

 
--------------------------------------------------

 

 

-------------------------------------

LE SAVIEZ VOUS ?

 

D’où vient le mot CAMARADE ?

Bien souvent, le mot camarade est associé au parti communiste mais celui-ci est détourné de son sens. Il apparait en 1571 avec le genre féminin et le sens de « chambrée de soldats », de l'espagnol camarada  (« chambrée »), mot dérivé de cámara (« chambre ») avec le suffixe -ada, l’italien a camerata (« chambrée ») qui a influencé la forme camerade active en moyen français « celui qui partage le même lit ». Camarade\ka.ma.ʁad\ masculin et féminin identiques Celui ou celle qui, en partageant les occupations, la vie d’une ou de plusieurs personnes, contracte avec elles une sorte d’amitié et une communauté d’intérêts. Camaraderie\ka.ma.ʁad.ʁi\ féminin Familiarité, union qui existe entre camarades. Sorte d’entente qui existe entre diverses personnes unies par des rapports d’âge, d’amitié, de profession ou d’intérêts pour se soutenir et se prôner mutuellement.

Donc, Camarade ne tire pas son origine de l’ex-URSS mais de… l’Espagne !

----------------------------------------------

 

------------------------

CGOS en 1963, qu'est ce ?

CGOS Comité de Gestion des Œuvres Sociales

Cette association, créée en 1963, à l'initiative de Force Ouvrière, de la Fédération Hospitalière de France et du Ministère de la santé, gère les fonds dédiés aux œuvres sociales des personnels hospitaliers non médicaux.

Chaque établissement a l'obligation de verser 1,5 % de la masse salariale à un organisme agréé, en l'occurrence, le Comité de Gestion des Œuvres Sociales (CGOS).

Il s'agit donc de ce que nous appelons le salaire différé, c'est donc votre argent !

Il ne s'agit aucunement d'un Comité d'entreprise !

(voir dans Menu rubrique CGOS)

--------------