mis à jour le  25/10/2021  11:30

 

 

 

 

------------------------------

OFFRE D'EMPLOI

candidat.pole-emploi.fr/offres/recherche?lieux=71520&offresPartenaires=true&rayon=10&tri=0

 

---------------------------------------

POSTES  VACANTS

-1 Infirmier - E.T.P - PPSA - poste N° 6340

Equipe Mobile de Gérontopsychiatrie emphase

Délai de rigueur : 22 octobre 2021

 

-2 Infirmiers -  E.T.P - PPSA - postes N° 5678 & 5680

Hôpital de jour Gloriette

Délai de rigueur : 27 octobre 2021

 

-1 Infirmier - E.T.P - PPSA - Poste N° 4071

Atelier thérapeutique OASIS

Délai de rigueur : 27 octobre 2021

 

-1 Infirmier - E.T.P - PPIJD - poste N° 0012

CMP Chalon Centre winicott

Délai de rigueur : 28 Octobre 2021

 

-1 Infirmier - E.T.P - PPSA - N° 3149

Hôpital de jour La Seille (Louhans)

délai de rigueur : 29 octobre 2021

 

 

(voir dans menu, postes vacants)

------------------------------

 

5 OCTOBRE 2021 MOBILISATION REUSSIE

I l fallait le faire. On l’a fait ! FO l’a fait. Ce 5 octobre nous étions au rendez-vous. Plus de deux cents manifestations et, à chaque fois, les adhérents et drapeaux FO étaient là, même quand il a fallu affronter la pluie. Nous voulions être à la hauteur, toutes et tous l’avez été. On peut en être fiers.

 

 

Ce n’était pas une fin en soi. Nous voulions donner un signal, clair, net, sur le terrain de l’action syndicale : les salaires, les pensions et le pouvoir d’achat face à l’augmentation des prix ; les retraites, l’Assurance chômage et les services publics.

Le message est destiné à ceux qui gouvernent aujourd’hui, mais aussi à celles et ceux qui aspirent à gouverner demain.

Le message est aussi destiné aux organisations patronales en soutien de nos fédérations et de nos syndicats qui négocient les conventions collectives, dans les branches et dans les entreprises, et dans la fonction publique pour les fonctionnaires, pour booster les augmentations de salaires.

Ce n’est que justice quand les révélations sur les systèmes d’évasion fiscale des plus riches se succèdent, démontrant à quel point la spéculation financière, déconnectée de l’économie réelle, capte les richesses et accroît les inégalités !

Sur les retraites, la petite musique du recul de l’âge de départ revient, sans complexe. Le Premier ministre, qui portait le projet du système universel par points, visant 65, 66 et même 67 ans ! De ce point de vue, il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir que la réforme systémique est une réforme paramétrique. Nous, FO, ne sommes pas dupes et n’entendons duper personne.

Le message concerne aussi les services publics, confrontés depuis trop longtemps à une gestion à l’économie (fermetures de lits dans les hôpitaux y compris en 2020 ! de classes à l’Éducation nationale, restructurations et suppressions d’emplois dans nombre de services dont ceux de l’administration fiscale).

De plus en plus, le débat public va être occupé par l’élection présidentielle. Il nous faut prendre garde aux surenchères prônant la rigueur budgétaire, au détriment des salariés, ou aux promesses de jours meilleurs sans lendemains…

Autant FO entend demeurer sur le seul terrain syndical, et préserver son indépendance, autant il s’agissait aussi, ce 5 octobre, de prévenir : nous sommes là et serons là demain !

Yves Veyrier Secrétaire général de Force Ouvrière

Secrétaire général de Force Ouvrière

---------------------------------------------

LES DERNIERES INFOS

SEPTEMBRE 2021

----------------------------------

Pas touche à la prestation maladie  du CGOS ! 

 Non à la mise en place des plafonds différent en fonction de son indice

 
 
Lors du dernier conseil d’administration du Comité de Gestion des Œuvres Sociales (CGOS), la Fédération Hospitalière de France, association représentant une grande partie des établissements publics de santé et des établissements publics médico-sociaux, a imposé, grâce à la voix prépondérante du Président, le principe du calcul de la prestation maladie en fonction de 3 niveaux de plafonds d’indices !
 Alors que depuis plus de 60 ans, cette compensation financière était versée aux agents en demi-traitement sur le fondement d’un pourcentage identique actuellement de 45 % de notre salaire, les nouvelles modalités de calcul de ce droit en fonction des revenus remettent en cause le principe d’égalité de cette conquête sociale des hospitaliers avec le CGOS.
 Même le ministère trouvait cette proposition pas opportune pour le moment, ni justifiée !!!! Pourtant le budget est en augmentation, compte tenu notamment, des effets du Complément Indiciaire de Traitement (CTI) et de l’application au 1er octobre 2021 des nouvelles grilles indiciaires de la filière soignante. 
Au regard du budget du CGOS, la baisse de la prestation ne se justifie pas.  
Une fois de plus, la FHF joue les bons élèves et donne des gages au gouvernement qui lorgne depuis des lustres sur les millions d’euros de cette prestation. C’est pourquoi, FO mettra tout en œuvre pour que lors de l’assemblée générale du CGOS du  7 octobre, la FHF et la DGOS revoient leur copie :
 il est inacceptable qu’en pleine période de crise sanitaire et de 4ème vague d’acter la baisse de cette prestation.
  D’ici là, FO s’adresse à tous les agents hospitaliers pour signer et faire signer cette pétition qui sera remise au Président du CGOS et à la DGOS (représentant du Ministère des Solidarités et de la Santé et tutelle du CGOS) pour que cette décision soit abrogée.
 
SIGNEZ LA PETITION
 
Imprimez, signez et faites signer autour de vous.
Ensuite, faites nous parvenir la pétition au syndicat FO du chs de Sevrey.
nous ferons parvenir vos signatures à la Fédération.
 
 
----------------------
 
 

 

LES ORDRES ? 

CERTAINEMENT PAS LE REMEDE AU DESORDRE !
 
 
 
La Fédération FO des personnels des Services Publics et des Services de Santé a été informée des velléités de création d’un ordre des psychologues au travers d’une proposition de loi portée par une vingtaine de députés LR .
 
Cette initiative est, comme en son temps pour l’ordre infirmier, le fait d’une poignée de professionnels malgré le rejet quasi-unanime de leurs collègues psychologues. Pour Force Ouvrière, cette initiative ne nous surprend qu’à moitié et les craintes que nous avions encore exprimées à la veille de la pandémie* se confirment, malheureusement. 
 
Force Ouvrière est fermement opposé à tout ordre professionnel qui institue l’obligation de « payer pour travailler » et qui remettrait en cause les textes qui régissent déjà le métier. Pour les psychologues, cet ordre instaurerait une double férule et mettrait encore en danger le peu d’indépendance qui reste dans leur exercice.
 
Sans aucune consultation de leurs représentants, au travers de l’ensemble des organisations syndicales et professionnelles, la création d’un tel ordre n’a que comme seul objectif, la mise sous tutelle des psychologues et leur inféodation au pouvoir médical avec une modification considérable de leur statut, en particulier dans les établissements sanitaires mais aussi sociaux et médicosociaux.
 
Cette proposition de loi ne devrait pas, selon nos sources, être examinée avant septembre. Force Ouvrière n’attendra pas l’automne pour organiser la riposte et convoque dans l’urgence la Commission Nationale FO des psychologues pour décider rapidement de nos actions prochaines et de mettre en perspective les revendications entre autres salariales.
 
La Fédération FO des personnels des Services Publics et des Services de Santé exhorte d’ores et déjà l’ensemble des psychologues à se préparer à la mobilisation contre cette proposition de loi.

 
--------------------------------------------------

 

 

-------------------------------------

LE SAVIEZ VOUS ?

 

D’où vient le mot CAMARADE ?

Bien souvent, le mot camarade est associé au parti communiste mais celui-ci est détourné de son sens. Il apparait en 1571 avec le genre féminin et le sens de « chambrée de soldats », de l'espagnol camarada  (« chambrée »), mot dérivé de cámara (« chambre ») avec le suffixe -ada, l’italien a camerata (« chambrée ») qui a influencé la forme camerade active en moyen français « celui qui partage le même lit ». Camarade\ka.ma.ʁad\ masculin et féminin identiques Celui ou celle qui, en partageant les occupations, la vie d’une ou de plusieurs personnes, contracte avec elles une sorte d’amitié et une communauté d’intérêts. Camaraderie\ka.ma.ʁad.ʁi\ féminin Familiarité, union qui existe entre camarades. Sorte d’entente qui existe entre diverses personnes unies par des rapports d’âge, d’amitié, de profession ou d’intérêts pour se soutenir et se prôner mutuellement.

Donc, Camarade ne tire pas son origine de l’ex-URSS mais de… l’Espagne !

----------------------------------------------

 

------------------------

CGOS en 1963, qu'est ce ?

CGOS Comité de Gestion des Œuvres Sociales

Cette association, créée en 1963, à l'initiative de Force Ouvrière, de la Fédération Hospitalière de France et du Ministère de la santé, gère les fonds dédiés aux œuvres sociales des personnels hospitaliers non médicaux.

Chaque établissement a l'obligation de verser 1,5 % de la masse salariale à un organisme agréé, en l'occurrence, le Comité de Gestion des Œuvres Sociales (CGOS).

Il s'agit donc de ce que nous appelons le salaire différé, c'est donc votre argent !

Il ne s'agit aucunement d'un Comité d'entreprise !

(voir dans Menu rubrique CGOS)

--------------

CONTACTEZ-NOUS