-----------------------

 
 
 
Compte Rendu du CHSCT du 23 novembre 2021
 
 
Possibilité d'anonymiser les plaintes portées par les personnels victimes de violences de la part des patients.
 
- Après avoir interrogé la gendarmerie à ce sujet, celle-ci fait part de l'existence d'une procédure spéciale auprès du parquet permettant à une victime de rester anonyme vis à vis de la personne contre laquelle elle a porté plainte.
 
Une information des personnels potentiellement concernés sera faite par la Direction.
 
(pour les faits récents du patient dangereux sur Bengali) 
 
 
Toujours suite aux évènements de violence récente sur Bengali, notamment ceux du 23 octobre dernier. 
 
Un CREX piloté par la référente qualité gestion des risques de l'hôpital de Chalon aura lieu en début d'année prochaine. Seront conviées toutes les personnes présentes ce jour dans le service. 
Cette responsable qualité du CHWM pourrait être personne ressource au CHS dans le cadre de formations plus pointues à la gestion de CREX.
 
Suite à la demande de l'intersyndicale.
 
 il n'y aura pas d'imputation salariale pour les heures de grèves effectuées 
 
à l'occasion du mouvement local du 8 novembre dernier. 
 
Ce, conformément à une réponse favorable (à notre demande) du Chef d'Etablissement.
 
...
 
lire la suite dans Menu, CR CHSCT/CTE
 
 
--------------------------------
 

Grève du 8 novembre : un franc succès !

   A la suite des menaces et coups portés par un patient exceptionnellement dangereux sur du personnel du CHS, toutes les organisations syndicales du personnel (CFDT, CGT et FO) avaient lancé un préavis de grève locale pour la semaine entière du 8 au 14 novembre 2021. 

 Les objectifs étaient de soutenir les collègues éprouvés de Bengali et tous ceux qui soignent ce patient particulièrement difficile, mais aussi de faire pression sur l’ARS et le préfet afin d’obtenir son départ rapide en UMD, unité équipée pour soigner ce type de patients. C’est pourquoi nous avions alerté les médias qui ont effectivement relayé notre action dans le JSL et dans info-Chalon.

   La grève fut un grand succès. 12% du personnel paramédical était en grève. 110 agents de toutes catégories (infirmiers, aides-soignants, cadres, travailleurs sociaux, psychologues, médecin, service DRH, …) ont unanimement et solidairement manifesté devant le CHS. Ce rassemblement s’est terminé devant Bengali par des applaudissements pour les collègues directement impliqués.

   L’UMD de Bron reprendra en soin ce patient le lundi 15 novembre

   L’intersyndicale a donc mis fin à la grève lundi 8 à minuit, sous réserve d’une nouvelle action si la promesse n’était pas tenue.

   L’intersyndicale a envoyé un courrier à la direction demandant le paiement des heures de grève, puisque cette action était soutenue par tout le personnel, paramédical, médical et par la direction. 

   Nous tenons à remercier tout le personnel pour cette belle manifestation locale de solidarité. 

   Nous restons vigilants pour la suite de ces évènements, compte-tenu de la situation déjà tendue sur le CHS et les hôpitaux en général, en termes de moyens humains et matériels, déjà bien insuffisants avant la crise du COVID, et toujours insatisfaisants au vu des promesses gouvernementales à la suite des Assises de la Psychiatrie et de la Santé Mentale.

09/11/2021

 

-------------------------------------

------------------------------

LES DERNIERES INFOS

SEPTEMBRE 2021

----------------------------------

Pas touche à la prestation maladie  du CGOS ! 

 Non à la mise en place des plafonds différent en fonction de son indice

 
 
Lors du dernier conseil d’administration du Comité de Gestion des Œuvres Sociales (CGOS), la Fédération Hospitalière de France, association représentant une grande partie des établissements publics de santé et des établissements publics médico-sociaux, a imposé, grâce à la voix prépondérante du Président, le principe du calcul de la prestation maladie en fonction de 3 niveaux de plafonds d’indices !
 Alors que depuis plus de 60 ans, cette compensation financière était versée aux agents en demi-traitement sur le fondement d’un pourcentage identique actuellement de 45 % de notre salaire, les nouvelles modalités de calcul de ce droit en fonction des revenus remettent en cause le principe d’égalité de cette conquête sociale des hospitaliers avec le CGOS.
 Même le ministère trouvait cette proposition pas opportune pour le moment, ni justifiée !!!! Pourtant le budget est en augmentation, compte tenu notamment, des effets du Complément Indiciaire de Traitement (CTI) et de l’application au 1er octobre 2021 des nouvelles grilles indiciaires de la filière soignante. 
Au regard du budget du CGOS, la baisse de la prestation ne se justifie pas.  
Une fois de plus, la FHF joue les bons élèves et donne des gages au gouvernement qui lorgne depuis des lustres sur les millions d’euros de cette prestation. C’est pourquoi, FO mettra tout en œuvre pour que lors de l’assemblée générale du CGOS du  7 octobre, la FHF et la DGOS revoient leur copie :
 il est inacceptable qu’en pleine période de crise sanitaire et de 4ème vague d’acter la baisse de cette prestation.
  D’ici là, FO s’adresse à tous les agents hospitaliers pour signer et faire signer cette pétition qui sera remise au Président du CGOS et à la DGOS (représentant du Ministère des Solidarités et de la Santé et tutelle du CGOS) pour que cette décision soit abrogée.
 
SIGNEZ LA PETITION
 
Imprimez, signez et faites signer autour de vous.
Ensuite, faites nous parvenir la pétition au syndicat FO du chs de Sevrey.
nous ferons parvenir vos signatures à la Fédération.
 
 
----------------------
 
 

 

LES ORDRES ? 

CERTAINEMENT PAS LE REMEDE AU DESORDRE !
 
 
 
La Fédération FO des personnels des Services Publics et des Services de Santé a été informée des velléités de création d’un ordre des psychologues au travers d’une proposition de loi portée par une vingtaine de députés LR .
 
Cette initiative est, comme en son temps pour l’ordre infirmier, le fait d’une poignée de professionnels malgré le rejet quasi-unanime de leurs collègues psychologues. Pour Force Ouvrière, cette initiative ne nous surprend qu’à moitié et les craintes que nous avions encore exprimées à la veille de la pandémie* se confirment, malheureusement. 
 
Force Ouvrière est fermement opposé à tout ordre professionnel qui institue l’obligation de « payer pour travailler » et qui remettrait en cause les textes qui régissent déjà le métier. Pour les psychologues, cet ordre instaurerait une double férule et mettrait encore en danger le peu d’indépendance qui reste dans leur exercice.
 
Sans aucune consultation de leurs représentants, au travers de l’ensemble des organisations syndicales et professionnelles, la création d’un tel ordre n’a que comme seul objectif, la mise sous tutelle des psychologues et leur inféodation au pouvoir médical avec une modification considérable de leur statut, en particulier dans les établissements sanitaires mais aussi sociaux et médicosociaux.
 
Cette proposition de loi ne devrait pas, selon nos sources, être examinée avant septembre. Force Ouvrière n’attendra pas l’automne pour organiser la riposte et convoque dans l’urgence la Commission Nationale FO des psychologues pour décider rapidement de nos actions prochaines et de mettre en perspective les revendications entre autres salariales.
 
La Fédération FO des personnels des Services Publics et des Services de Santé exhorte d’ores et déjà l’ensemble des psychologues à se préparer à la mobilisation contre cette proposition de loi.

 
--------------------------------------------------

 

 

-------------------------------------

LE SAVIEZ VOUS ?

 

D’où vient le mot CAMARADE ?

Bien souvent, le mot camarade est associé au parti communiste mais celui-ci est détourné de son sens. Il apparait en 1571 avec le genre féminin et le sens de « chambrée de soldats », de l'espagnol camarada  (« chambrée »), mot dérivé de cámara (« chambre ») avec le suffixe -ada, l’italien a camerata (« chambrée ») qui a influencé la forme camerade active en moyen français « celui qui partage le même lit ». Camarade\ka.ma.ʁad\ masculin et féminin identiques Celui ou celle qui, en partageant les occupations, la vie d’une ou de plusieurs personnes, contracte avec elles une sorte d’amitié et une communauté d’intérêts. Camaraderie\ka.ma.ʁad.ʁi\ féminin Familiarité, union qui existe entre camarades. Sorte d’entente qui existe entre diverses personnes unies par des rapports d’âge, d’amitié, de profession ou d’intérêts pour se soutenir et se prôner mutuellement.

Donc, Camarade ne tire pas son origine de l’ex-URSS mais de… l’Espagne !

----------------------------------------------

 

------------------------

CGOS en 1963, qu'est ce ?

CGOS Comité de Gestion des Œuvres Sociales

Cette association, créée en 1963, à l'initiative de Force Ouvrière, de la Fédération Hospitalière de France et du Ministère de la santé, gère les fonds dédiés aux œuvres sociales des personnels hospitaliers non médicaux.

Chaque établissement a l'obligation de verser 1,5 % de la masse salariale à un organisme agréé, en l'occurrence, le Comité de Gestion des Œuvres Sociales (CGOS).

Il s'agit donc de ce que nous appelons le salaire différé, c'est donc votre argent !

Il ne s'agit aucunement d'un Comité d'entreprise !

(voir dans Menu rubrique CGOS)

--------------

CONTACTEZ-NOUS